vendredi 23 décembre 2011

Un cadeau de noël

Je connais des gens qui ont du talent.

Mais j'en connais d'autres qui ont de l'instinct.

Quand les deux sont réunis, c'est un plaisir de recevoir un cadeau de noël de leur part.

C'est Achilles and the tortoise et j'adore.

Donc juste merci David.



bonus tract en fouillant un peu : branches

RRRRhaaaaaaaaaaaaaaa

Enfin les vacances!

Il était temps!

Et le père noël, il va nous installer un super poêle à bois!

Et enfin, on va pouvoir dépasser le 13° au réveil et arrêter de jouer aux Ingalls...

Bonnes fêtes de fin d'année à tous et à l'année prochaine.

dimanche 27 novembre 2011

Mère indigne : les poux

ça me gratte la tête.

Bon. C'est sûrement psychologique. N'empêche, à travailler avec des enfants, maintenant, j'ai attrapé la phobie des poux. Et ça me démange sévère.

Ceci dit, j'ai pas envie de me coltiner le shampoing qui schmoote pendant 15 minutes et qui transforme les cheveux en paillasson.

Donc, c'est forcément psychologique.

Sauf que quand je découvre ce que je suppose être une lente sur la tête du hanneton, je me pose moins de question. Hop, shampoing qui schmoote.

Et tant pis c'est qu'une pellicule qui colle!

mercredi 23 novembre 2011

Mère indigne : le dernier espace de liberté

Bon, très clairement, je n'ai plus le temps. Je n'ai plus de temps pour rien. Je n'ai plus assez d'énergie non plus. Et puis je n'aime plus les ordis, ni les mail, surtout depuis que j'en reçois 25 par jour.

Je n'ai plus qu'une envie.

C'est foncer là où je sais que je serai enfin pénard. Là où personne n'ose encore venir me chercher. Et ceux qui ont essayé ont aussi essuyé une douche froide.

Au sens propre. Petits et grands. Pas de quartier, même pour le chat.

Parce que, voyez-vous, le seul espace de liberté qu'il me reste, le seul moment où je m'accorde une petite parenthèse, c'est sous la douche (et non, les wouawoua, ça fait bien longtemps que ce n'est plus un espace d'intimité, hein, on m'y accompagne, on m'y cause, on m'y fait la lecture).

Et y'a pas intérêt à râler parce que y'a plus d'eau chaude!

mardi 20 septembre 2011

La dernière page #1

C'est en tombant nez à nez avec un baigneur en celluloïd dans un vide-grenier qu'est né la collectionnïte aiguë de ma mère.

Au départ, elle voulait simplement retrouver SON baigneur. Mais ce fut long, et beaucoup d'autres furent achetés avant.

Ensuite il a fallu les habiller.
Puis trouver des accessoires, du tissus d'époque, des boutons de bottines ou de nacre,
Puis des poussettes, des landaus, des lits, des tables, des chaises, des armoires,
Puis des ours, des hochets, des jouets....

Bref.

On est doucement arrivé à 300 baigneurs.

Sans parler du reste.

Alors forcément, ça prend de la place. A tout point de vue. C'est encombrant cet héritage.

D'ailleurs, elle disait toujours, pour se justifier : "mais c'est pas grave si j'en achète un plus, ça sera votre héritage..."

Bon. En effet. Et quel héritage!

Il y en avait plein des vitrines, pleins les armoires, sous les lits, dans le grenier, tous inventoriés, numérotés, habillés...

Et mon père n'en pouvait plus de tomber, lui aussi, à chaque ouverture de placard, nez à nez avec un baigneur.

Nous avons donc décider de tout vendre. Histoire de disperser cette collection, de remettre ses bébés dans la nature et de laisser une nouvelle chance aux autres personnes atteintes de collectionnïte de s'en donner à cœur joie.

Juste pour se faire une petite idée, je mets quelques photos avant la vente en plusieurs posts, parce qu'il y en a tellement... Et puis si vous avez envie d'être contaminé, c'est par !

La dernière page #2




Le matériel de base pour réparer ours et baigneurs en celluloïd et la boite de la belle jardinière pour ranger le tout!

La dernière page #3






Les accessoires, en vrac, landaus, chaises hautes, poussettes, lits...

La dernière page #4






encore des accessoires...

La dernière page #5






ça y'est, vous commencez à comprendre l'étendu de la collectionnïte?

On finit les accessoire et on commence les ours!

La dernière page #6





Ah, Winnie, tu n'es pas seul, ta famille élargie a longtemps vécu chez moi...

La dernière page #7

Et voici les baigneurs, des petits colin, des jacky, des têtes d'aigles, des grands, des petits, des chevelus, des noirs, des nus, des filles, des garçons, des avec des yeux riboulants, d'autres avec des dents....

Le trésor de ma mère.

Juste pour laisser une trace.





La dernière page #8






le trésor encore...

La dernière page #9


et puis il y a ce que j'ai gardé pour mon baigneur...

La dernière page #10





des tenues vintages pour mon petit colin préféré...

La dernière page #11


Je regrette simplement que ma maman n'ait pas connu le plus beau baigneur de sa collection...





Mon baigneur à moi!

vendredi 2 septembre 2011

De la météo et autres embellies étés indiennesques...

La toute nouvelle maitresse toute chouette de l'école,
Un tout nouveau tout beau intello boulot,
La toute magnifique mirifique promotion qui va avec,
Une toute petite moins petite qui avance et parle comme un moulin à vent,
La toute vieille toute décrépie maison qui va enfin se refaire une beauté,
Des filles mieux logées dans une grande chambre toute aménagée,
et un amoureux qui va enfin pouvoir envisager de travailler sans les pokécons, l'aspirateur ou le bébéchouineur (on grandit mais on se dirige aussi en droite ligne vers le terrible two...) en fond sonore...

Moi, je la sens bien cette rentrée, en robe de plage et tongues, pleine de projets et de succès!

mardi 23 août 2011

La tempête, on est passé à côté du pire! Quoique...

Et c'est quoi, le pire, d'après-vous?

Hum?

C'est que le toit en tôle de votre abri de jardin s'envole?

Ou

C'est que le toit en tôle de votre abri de jardin s'envole ET ATTERRISSE DANS LE JARDIN DES AFFREUX VOISINS?

Attention, vidéo (et pas de remarques désagréables sur la maman qui filme au lieu de rassurer ses enfants...)




video

jeudi 18 août 2011

Nerja, la bonne dose de vitamine D quand il fait moche ici....

Alors quand il fait moche, et froid, et que ça sent le cartable et les cahiers neufs, moi je dis :

"viva la ensalada, les patatas fritas, el vino rojo, el tubo de cerveza, el véro queso, el supersol y muchas mas."

Y muchos gracios a los amigos!

A los que dicen "De nachos!"


mercredi 10 août 2011

Coming out du H*

qui préférerait avoir une zigounette!

Moi : "Ah, bon, mais pourquoi donc?"

H* : "parce que une zigounette, ça se déplie!"

Moi : "comment ça, ça se déplie?"

H* : " Si, quand on tire dessus, il y a une petit bout rond qui sort, avec un petit trou et c'est par là qu'on fait pipi. C'est super! C'est mieux que les filles!"

Moi, qui trouve que H* connait vraiment trop bien l'anatomie masculine : "Mais dis donc, tu m'as l'air bien informé! Comment tu connais tout ça?"

H* : " C'est X*. qui m'a montré."

Moi : "Et toi, qu'est ce que t'as fait?"

H* : " Bah, j'ai juste montré mes fesses!"

Ah bah bravo.

* évidemment, pour préserver l'anonymat des protagonistes, les initiales ont été modifiées...

dimanche 7 août 2011

Petite pause estivale

Enfin, quand je dis estivale, je ne parle pas du temps, hein...

Heureusement qu'on a passé 15 jours en plein cagnard espagnol...

Une bonne idée, assurément, quand je vois la couleur de l'herbe ici...

D'ici septembre, si vous trouvez du soleil qqpart, z'êtes gentils, vous nous dites où...

mardi 12 juillet 2011

Miréna

Lui et moi, voilà le résultat :

  • de l'acné plein le front,
  • des ballonnements (deux collègues étaient persuadées que je couvais le petit 3ème!),
  • 5 kilos sur la bedaine,
  • du 95 c (si, si... mais est-ce un avantage quand il faut racheter TOUT ses sous-vêtements?)
  • une humeur de chien,
  • des fils qui piquent (pas moi, hein...),
  • des migraines ophtalmiques dont la fréquence a été multipliée par 2,
  • et des trucs encore pire...

Éjection du bidule lundi dernier! OUF!

dimanche 10 juillet 2011

De l'autre côté de la haie (épilogue)

Rassurez-vous, ils sont bien vivants!

Ils ne se disputent pas. ça s'accroche un peu. ça râle, ça crisse.

Mais c'est tout de même l'entente cordiale.

Quant à l'odeur et les mouches, tout s'est atténué progressivement.

Un nid avec des oisillons morts? Des escargots mis dans un bac au soleil? Le chat du voisin?

Mystère...

En tout cas, personne ne s'en est plein de l'autre côté de la haie!

dimanche 3 juillet 2011

De l'autre côté de la haie (fin?)

Bon, je suis un peu rassurée.

Hier soir, j'ai entendu le mari chuchoter dans le jardin. Et j'ai entendu une voix féminine lui répondre, tout aussi doucement. Je pense que c'était sa femme. Mais c'est dur à déterminer, vu la différence entre les cris habituels et le volume de leur parole actuel.

Ceci dit, ça sent toujours la charogne et il y a une quantité phénoménale de mouches dans mon jardin.

Ce soir la maison est fermée. Peut-être sont-ils partis en amoureux sur la côte fêter le retour d'une éclaircie temporaire?

Ou peut-être s'est il envolé vers un quelconque pays d'Amérique du Sud avec sa maitresse?

Allez savoir...

samedi 2 juillet 2011

De l'autre côté de la haie (suite)

Mon copain trouve (enfin!) que ça sent très fort dans le jardin...

Du coup, on passe notre temps à longer la haie le nez en l'air... Et ça vient bien d'en face...

En plus, j'ai entendu le voisin répondre au téléphone hier soir. J'ai pas tout compris. Mais j'ai entendu :" elle est plus là. elle a qu'à revenir."

Chez moi, c'est twin peaks. Mais c'est dans la vrai vie.

jeudi 30 juin 2011

De l'autre côté de la haie

Il y a un couple. La cinquantaine. Je ne les ai jamais vu. Mais je les entends. Tous les midis, ils s'insultent dans la jardin. Il s'assoit. Elle le sert. Et ça dégénère. Le mari beugle. La femme crie. Les portes claquent.

Je ne sais pas s'il boit. Mais il est plein de hargne, plein de haine, aigri par la vie.

Elle parle comme une harpie. Ils ne sont pas d'accord. Jamais. Et c'est le pugilat quotidien.

Ils ont une enfant d'une quinzaine d'année. Une enfant handicapée qui est là, certains WE. Et qui est le bon sens incarné. Elle compte les points. Et puis des fois elle s'échappe chez une copine, en laissant un mot sur la table.

Et nous, on suit le feuilleton malgré nous.

C'est très glauque.

Et puis très bruyant. Et c'est une flopée de gros mots à chaque tirade...

Le voisinage quoi!

Sauf que depuis 15 jours, on n'entend plus la femme. Il y a eu des précédents : il y a des fois où ils se sont tellement pouillés qu'elle a menacé de partir. Lui finit par s'écraser. Trop peur du divorce.

Pour un temps.

Pour un temps, c'est à nouveau l'entente cordiale. ça chuchote dans le jardin. ça dit s'il te plait, merci, je t'en prie et compagnie.

Mais rien ne dure et ça repart comme en 40 au bout de 15 jours. Des fois 7.

Donc depuis 15 jours, il n'y a plus de disputes. Rien. même pas de chuchotements.

Et depuis une semaine, ça sent le cadavre qui se décompose dans mon jardin. Et ça vient de l'autre côté de la haie. Le surfeur dit que je suis parano. Il ne sent rien.

Moi si.

Et la haie est haute.

Que faire?

mardi 28 juin 2011

Des nouvelles en photos #4

Quand il fait chaud, il n'y a que ça de vrai!!!


samedi 25 juin 2011

Ce que je suis

C'est la chanson que j'ai chantée, en public, sur une scène, accompagnée d'un piano.

C'est un titre de Holden.

Mon objectif, initialement, c'était réussir à assister au cours de chant chaque semaine ET chanter devant les autres élèves.

Je trouve que mes réussites ont dépassé mes ambitions...

jeudi 23 juin 2011

Des nouvelles en photos #3

Qui c'est qu'a un gros bébé à la maison?

Un gros gros gros bébé?

C'est nous!!!




mardi 21 juin 2011

Des nouvelles en photos #2

Chez nous on a un léopard!

Si!

Voyez par vous même...